Les Doigts de l’Homme au New Morning !

 

« Le vrai tombeau des morts, c’est le cœur des vivants ». C’est cette citation de Jean Cocteau qui a inspiré le titre du nouvel album des Doigts de l’Homme, Le cœur des vivants.

IMG_3531

C’est ce que nous a expliqué Olivier, guitariste et leader du groupe, que nous avons eu la chance de rencontrer juste avant la performance au New Morning, salle de concert légendaire du Xe arrondissement de Paris, l’endroit idéal pour présenter au public leur 6e album.

15 ans sont passés depuis la naissance du groupe, initialement composé de deux guitaristes, Olivier Kikteff et Yannick Alcocer, et du contrebassiste Tanguy Blum, rejoints ensuite par un autre guitariste, Benoit Convert et un percussionniste, Nazim Aliouche. 700 concerts ont eu lieu depuis lors et des tournées qui les ont emmenés à travers l’Europe et jusqu’aux États Unis et au Canada.

fullsizeoutput_1c98

Dès le départ, ils ont su conquérir la faveur du public et de la critique, grâce à un répertoire diversifié qui ressent de l’influence tzigane ainsi que de la musique country et du swing, sans oublier le jazz manouche, qui a marqué leurs débuts :

– C’est un mélange de styles qui nous anime, pas un seul- précise Olivier.

En effet, ça serait restrictif de s’arrêter à cette étiquette de « groupe manouche », mais c’est vrai que leur album 1910, en hommage au père du jazz manouche, Django Reinhardt, les a fait connaître aux Etats Unis où ils ont remporté un grand succès :

– les Américains sont passionnés par Django, il y a un véritable engouement pour lui car c’est une musique authentique, du cœur.

Et à propos de Django, le Festival de Jazz à Samois-sur-Seine, fondé en 1983 en l’honneur de l’« éclair aux trois doigts », est l’un des souvenirs les plus beaux pour Olivier :

– La première fois que j’y ai été j’avais 28 ans et je me rappelle qu’il y avait plein de musiciens manouche. Ce fut quelque chose de formidable, inoubliable !

Au cours des années, les Doigts de l’Homme ont participé à grands événements musicaux tels que le Festival Jazz à Vienne, ainsi qu’à soirées plus intimes qui rappellent les débuts de leur carrière, lorsqu’ils jouaient dans les cafés- concerts bretons. Olivier apprécie les deux situations : 

– On aime alterner les deux. Jouer dans les bistrots est bien pour la proximité avec le public, mais c’est souvent très bruyant. D’ailleurs, lorsqu’on se produit en concert dans les grandes salles de spectacle telles que l’Olympia, c’est super excitant mais le symbole n’ajoute rien à notre performance.

À ce point-là, l’interview est finie, les cinq musiciens vont se préparer et nous avons vraiment hâte de les entendre jouer. L’ambiance du New Morning étant plutôt intime, cela nous permet d’être proche de la scène, dans une atmosphère amicale. D’abord, c’est au tour du musicien égyptien Mohamed Abozekry d’ouvrir la soirée : sa dextérité en jouant de l’oud, instrument à cordes typique des Pays arabes et turcs, nous emmène loin dans le temps et l’espace. 

fullsizeoutput_1c97

Ensuite, ce sont les Doigts de l’Homme qui montent en scène : 50 doigts qui glissent vite, avec une grande maîtrise et un incontestable talent. 17 morceaux sont joués, des plus joyeux et frénétiques comme Mumbo Jumbo, aux plus intimistes et mélancoliques comme Indifférence. Des compositions qui reflètent plusieurs états d’esprit où chaque musicien apporte son identité : le résultat est diversifié, inhabituel et surprenant.

Le public du New Morning est conquis et accueille avec enthousiasme le nouveau morceau Le cœur des vivants, un disque où « il y a beaucoup d’histoire » nous avait prévenu Olivier. Cet album, réalisé après une période de pause, se détache des précédents et nous séduit avec sa vivacité, son rythme pressant et sa variété absolue.

fullsizeoutput_1c90

Doués et drôles, ces 5 musiciens ardéchois ne manquent pas d’humour et prennent plaisir à interagir avec le public entre un morceau et l’autre. On se sent à l’aise et on a presque l’impression de participer à une jam session avec eux. Après deux heures de concert, on ne voudrait pas les laisser partir, mais on est sûrs qu’on va les revoir bientôt. D’ailleurs, à la question « Quel est votre rêve pour l’avenir ? » Olivier nous avait répondu:

– Jouer le plus longtemps possible pour les gens.

Fiorella 

Si vous souhaitez lire l’article en italien, cliquez ici. 

Site officielhttp://www.lamastrock.com/les-doigts-de-l-homme/

Facebook : https://www.facebook.com/LesDoigtsDeLHomme/?fref=ts

Site New Morning :  http://www.newmorning.com/ 

                                    https://www.facebook.com/newmorningparis/?fref=ts

Annunci
Comments
One Response to “Les Doigts de l’Homme au New Morning !”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] Se volete leggere l’articolo in francese, cliccate qui.  […]

    Mi piace