L’intervista al coreografo Paul Vaudeville, fondatore del Festival Let’s dance

 

1)      Si vous deviez vous présenter en un tweet ….

Visionnaire , déterminé , travailleur .

2)      Comment vous est venue l’idée de créer le Festival Let’s dance di Parigi? 

La constatation qu’ il n’’y a pas de festival qui fasse la promotion de la pratique de  la DANSE en France . Proposer un événement de qualité référent qui réunit à la fois le grand public et les professionnels  s’imposa être le défi.

3)      Depuis combien de temps il y a des auditions en Italie ?  

Cette année est une première année . Nous commençons à tisser des liens  avec les acteurs de la danse italiens dans la perspective de les inclure dans un  plus large projet , le Consortium Culturel Européen que nous portons .

 L’idée est de réunir une fois par an au niveau local les directeurs de compagnies, les chorégraphes et les danseurs italiens pour renforcer le tissu professionnel au niveau local  et augmenter les opportunités  d’offre d’emploi . C’ est une approche d’évangélisation et de prise de consience auprès de la communauté des acteurs de la danse de travailler ensemble et de mutualiser les actions de chacun pour défendre au mieux notre passion commune la DANSE.

4)      Comment s’est passée l’audition en Italie le 24 janvier à Rome ?

Nous sommes ravis de voir que des danseurs de tous les styles se présentèrent et nous en avons choisi 4 pour qu’ils viennent danser à Paris . Il est encore possible pour les danseurs qui n’ont pas pu se déplacer …qu’ils soient présélectionnés s’ils s’inscrivent via vidéo .

5)      Je suis fasciné par la danse depuis que je suis toute petite (mon grand-père a commencé à m’amener au Teatro alla Scala à l’âge de 5 ans, voir les ballets classiques), mes filles de 3 ans adorent danser en tutu,  comment expliquez-vous cette attraction universelle pour la danse ? 

La danse est l’expression la plus singulière de l’âme, de l’énergie et du corps de chacun . C’est l’unique art qui ne permette pas d’être à la fois  acteur est spectateur . ..quand on chante , qu’on joue un pièce ou de la musique on entend si c ‘est faux ou juste ,quand on sculpte , qu’on dessine ou qu’on réalise un film on voit si c est réussi ou pas mais quand on danse on ne devient plus  qu’UN , un danseur. . . bon ou mauvais à l’appréciation des autres . Mais on devient UN , soi-même .

Aurora 

Annunci
Comments
One Response to “L’intervista al coreografo Paul Vaudeville, fondatore del Festival Let’s dance”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] se rencontrer », queste le parole di Paul Vaudeville (per leggere la sua intervista cliccate qui), per annunciare l’arrivo, anche quest’anno, il 3 e 4 marzo 2018 del festival […]

    Mi piace