Sur les pas de Daubigny, à la découverte d’Auvers-sur-Oise

 

Tout le monde connaît l’ampleur de l’offre culturelle de Paris, mais nombreux sont ceux qui ignorent que plusieurs villes de l’Île-de-France semblent ressentir du dynamisme culturel de la capitale. L’une de ces villes est sans doute Auvers-sur-Oise, située à seulement 27km de Paris mais avec un charme qui nous renvoie loin dans le temps, à une époque où les peintres aimaient travailler plongés dans la nature.

Auvers-001-InstitutVanGogh-CartesAnciennes-140X90-13

Pensez-vous qu’on parle de Monet, Renoir et d’autres Impressionnistes ? Non, on parle de Charles François Daubigny (1817-1878), dont la ville d’Auvers-sur-Oise fête le bicentenaire de la naissance avec le parcours culturel « Sur les pas de Daubigny, aux sources de l’Impressionnisme ». C’est vraiment à l’origine du mouvement impressionniste que se place ce peintre qui est considéré le père des impressionnistes, le premier qui peignait en plein air à bord de son bateau-atelier, quelques décennies avant Monet lui-même.

Dans ce village traversé par le fleuve Oise Daubigny passa dix-huit ans de sa vie, pendant lesquels il invitait ses amis artistes à le rejoindre. En expérimentant de nouvelles techniques et de nouveaux cadrages ils contribuèrent à renouveler la peinture de paysages. Ensuite, se créa un véritable foyer artistique autour de Daubigny dont la maison-atelier est le témoignage le plus puissant : les murs décorés par Daubigny et ses enfants, mais aussi par Corot, Daumier et d’autres peintres font revivre l’ambiance de cette époque-là et l’enthousiasme de ces amis-artistes.

Ensuite, à quelques minutes à pieds de l’atelier on a pu visiter le Musée Daubigny qui pour fêter ses trente ans vient d’inaugurer une exposition unique en France, étant entièrement consacrée au peintre pré-impressionniste. Les quatre-vingt-dix œuvres ici exposées permettent ainsi d’apprécier l’évolution artistique de Daubigny et en même temps de découvrir le talent de son fils Karl, peintre doué lui-aussi, mais mort précocement.

La visite continue en direction du Musée de l’Absinthe, qui retrace l’histoire de cette liqueur dont l’importance sociale et culturelle est évoquée par une série de dessins de presse, eaux-fortes et tableaux ainsi que par une collection unique et authentique d’objets nécessaires au rituel de consommation. Protagoniste de peintures et poésies, la « Fée aux yeux verts » où l’âme de Baudelaire « tremble et se voit à l’envers » fut un symbole de la Belle Époque.  

Auvers-VanGogh-TableauEgliseVanGogh

Sans doute, la raison qui attire davantage les touristes à Auvers-sur-Oise est Vincent Van Gogh qui passe ici les deux derniers mois de sa vie (sa tombe et celle de son frère Théo se trouvent dans le cimetière de l’Église d’Auvers). C’est le peintre Camille Pisarro qui conseille à Théo Van Gogh, frère de Vincent, de l’emmener à Auvers, pour qu’il puisse être au calme, loin de Paris. C’est ici qu’il connaît le Docteur Gachet (dont la maison auversoise est aujourd’hui un musée). Ce médecin passionné d’art devient ami de Van Gogh et l’incite à peindre : les 80 œuvres (dont trois célèbres portraits du Docteur Gachet) réalisées pendant les 70 jours à Auvers témoignent de la ferveur qui marqua l’épilogue de sa vie.

Auvers-ChambreVanGoghNB

À ce propos, les touristes d’Auvers ont la grande chance de pouvoir visiter l’unique lieu où vécut Van Gogh conservé dans son état originel : il s’agit de l’Auberge Ravoux, un véritable lieu de mémoire où se trouve encore aujourd’hui la chambre n°5 louée par le peintre. Dans ces 7 mètres carrés imprégnés d’histoire où Van Gogh mourut dans les bras de son frère, les visiteurs semblent sentir encore sa présence.

L’ambition de M. Dominique-Charles Janssens, directeur de l’Institut Van Gogh, est de réaliser le vœu du peintre néerlandais, qui rêvait de faire une exposition dans un café. Dans ce but, l’Institut se bat pour acquérir un tableau réalisé par Van Gogh à Auvers, afin de l’exposer dans sa dernière demeure : de cette manière l’Auberge Ravoux, «Monument Historique » depuis 1985, deviendrait le musée le plus petit du monde.

Entre pré-Impressionnistes et Van Gogh, il en résulte qu’ Auvers-sur-Oise concentre de nombreux lieux de grand intérêt culturel. Mais il n’y a pas que cela, car la ville promeut l’art contemporain aussi. Nous citons le GRAP’s, un collectif d’artistes plasticiens et l’Atelier Boggio, une maison-atelier en activité depuis les années 1910.

Auvers-AteliersBoggio2

Finalement, nous ne pouvons pas conclure un article sur Auvers sans mentionner le Château d’Auvers-sur-Oise, un lieu de référence pour l’histoire de l’Impressionnisme. À la réouverture en septembre 2017, les visiteurs seront guidés à la découverte du premier courant d’art moderne, de sa naissance à sa descendance, en dénichant les liens avec les artistes contemporains qui se sont inspirés des peintres de cette époque-là. Les nouveaux aménagements du musée (qui accueille un restaurant et plusieurs espaces événementiels) et sa scénographie innovante où le réel et le virtuel se rencontrent garantissent aux visiteurs une expérience hors du temps.

Il ne vous reste que vous laisser accueillir à bras ouverts par Auvers. 

 

Fiorella

Si vous souhaitez lire la versione italienne, cliquez ici

Questo slideshow richiede JavaScript.

 

Informations pratiques

 

Comment se rendre à Auvers-sur-Oise : un train direct relie la gare de Paris-Nord à Auvers-sur-Oise tous les samedis, dimanches et jours fériés du 1er avril au 29 octobre 2017. Pour en savoir plus : www.transilien.com

 

Maison-Atelier de Daubigny – Du 25 mars au 29 octobre 2017

Adresse : 61, rue Daubigny 95430 Auvers-sur-Oise

Tarifs : 6 € entier – 4 € réduit – gratuit pour les moins de 12 ans

Site internetwww.atelier-daubigny.com 

 

Musée Daubigny

Adresse : rue de la Sansonne 95430 Auvers-sur-Oise

Horaires : de septembre à juin du mardi au vendredi de 14h à 17h30/samedi, dimanche et jours fériés de 10h30 à 12h30 et de 14h à 17h30 – juillet et août dum ardi au dimanche et jours fériés de 10h30 à 12h30 et de 14h à 17h30

Tarifs : 5 € entier – 3 € tarif groupes (à partir de 10 personnes)

Contact : museedaubigny@ville-auverssuroise.fr – 01 30 36 80 20

 

Musée de l’Absinthe

Adresse :  44 rue Callé 95430 Auvers-sur-Oise

Horaires : du 11 mars au 29 octobre 2017 tous les samedis et dimanches de 13h30 à 18h

Tarifs : 5 € plein – 4 € réduit

Contactswww.musee-absinthe.com 

Maison du Docteur Gachet

Adresse : 78 rue du Docteur Gachet 95430 Auvers-sur-Oise

Horaires : du 25 mars au 29 octobre 2017 de 10h30 à 18h30 (fermeture hebdomadaire les lundis et mardis)

Entrée gratuite

Contact : 01 34 25 16 77

Auberge Ravoux

Adresse : Place de la Mairie 95430 Auvers-sur-Oise

Horaires : du 1er mars au 29 octobre 2017 du mercredi au dimanche de 10h à 18h

Tarifs : 6 € plein – 4 € réduit – gratuit pour les moins de 12 ans

Contacts : www.maisondevangogh.fr – 01 30 36 60 60         

Institut Van Gogh

Contacts : http://www.institutvangogh.org – 01 30 36 60 65          

 

GRAP’S – Galerie municipale d’art contemporain

Adresse : 5 rue du Montcel 95430 Auvers-sur-Oise

Horaires : du mardi au vendredi de 14h à 18h – le week-end de 10h à 18h

Entrée gratuite

Contact : 01 30 36 15 42

Atelier Boggio

Adresse : 47 rue Emile Boggio 95430 Auvers-sur-Oise

Horaires : ouvert le week-end de 14h à 18h30

Tarifs : 6 € par personne

Contact : 06 10 33 24 71

Château d’Auvers-sur-Oise

Adresse : rue de Léry 95430 Auvers-sur-Oise

Contacts www.chateau-auvers.fr

 

Annunci
Comments
2 Responses to “Sur les pas de Daubigny, à la découverte d’Auvers-sur-Oise”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] Sur les pas de Daubigny, à la découverte d'Auvers-sur-Oise […]

    Mi piace

  2. […] printemps nous avons eu l’opportunité de passer une journée entière à Auvers-sur-Oise, une jolie ville située à 27 km de Paris, où nous avons pu apprécier la beauté de ses paysages […]

    Mi piace