Interview à Pedro Alves!

En attendant de l’écouter demain soir  au  théâtre Le Trianon  , nous avons interview, pour vous, Pedro Alves, chanteur, auteur, compositeur et écrivain,  d’origine portugaise, qu’a joué Aaron dans la comédie musicale LES DIX COMMANDEMENTS !

Il sera suivi sur la scène par António Zambujo , l’un des noms les plus importants de la musique portugaise d’aujourd’hui, accumulant les concerts à guichet fermé tant au Portugal qu’à l’étranger, et les prix internationaux. Ce chanteur portugais qui, dans sa musique, mélange  ses influences, allant du “Cante Alentejano” au “Fado”, en passant par la Musique Populaire Brésilienne.

 

D’où vient ta passion pour la musique ? Est-ce que tu as toujours rêvé de devenir musicien professionnel ?

Alors là… Je pense que ce sont mes trop plein d’émotions qui sont la source, voir la cause de cette passion dévorante. Un besoin vital de dire les choses, de porter des messages. Et puis un jour j’ai vu Elvis à la TV et j’ai compris que c’était aussi un métier comme un autre… tout du moins, un métier qui pouvait nourrir une famille.

Comment est-ce que tu te sens avant de monter sur scène ? As-tu des rituels ?

Plutôt calme… dans le doute car je supporte mal les erreurs, les failles, alors je visualise la scène, les lumières, mes déplacements et ça me rassure. Mais ça reste une émotion de fou ! L’adrénaline est en forte dose dans ces moments-là. Mais pas de rituels particuliers. La concentration, c’est tout.

Est-ce que tu as déjà chanté en Italie ? Si oui, où ?

Jamais, et j’en ai tellement envie!!! Les italiens aiment la musique, les artistes, l’art. Ce n’est pas pour rien que ce qu’il y a de plus beau vient beaucoup de votre pays. De la peinture à la musique. Alors j’imagine déjà le trac de chanter dans un pays où le savoir-faire à un si haut niveau !

Est-ce que tu remarques des différences entre le public portugais et le public français ?

Les voix ont une grande importance au Portugal, l’émotion aussi. En France, en dehors de quelques TV crochet comme The Voice, autant  les voix que les émotions ont disparu quasiment entièrement du top 50. Et au Portugal un artiste qui a fait un tube il y a 30 ans ou la semaine dernière est au même niveau dans la tête des gens et des médias. En France, non. Le public est par ce fait différent. Il aime classer les gens, les choses, les artistes. Tout doit être rangé dans un tiroir en France, et ne surtout jamais changer de place. Mais au fond, chaque pays du monde doit être différent.

Est-ce que le fait d’être portugais a influencé et influence toujours ton art ?

Bien sûr! On est d’où l’on vient. Je suis portugais, je porte le Portugal en moi, sur moi, contre moi… C’est sûrement pour cela que je ne fais pas d’album dans le style traditionnel japonais… ou irais-je chercher cela ? Haha

Est-ce que tu as toujours nourri le rêve de devenir chanteur ?

Non, avant cela je rêvais juste de manger mon biberon 5 fois par jour.  J’ai eu un passage ou je voulais devenir avocat aussi, mais non… je suis trop entier. Trop dans l’émotion. La musique est faite sur mesure pour moi.

Est-ce qu’il existe pour toi un lieu ou une situation idéale pour composer ?

Pas me concernant… j’ai seulement besoin d’avoir quelque chose à dire…

Est-ce que tu peux nous raconter ton meilleur et ton pire souvenir d’un concert ?

Le meilleur?….. quand je savais que Johnny Hallyday m’écoutait dans la salle….

Le pire?… quand mes oreillettes ne fonctionnaient pas au Stade de France… j’entendais la musique avec 1 seconde de retard c’était horrible….haha

Avec quels artistes souhaiterais-tu collaborer ?

Avec ceux qui voudront et qui ont du talent. Les noms ne m’intéressent pas. Je préfère un inconnu talentueux qu’un phénomène de mode qui a tout misé sur ses lunettes de soleil.

Quels conseils est-ce que tu donnerais à un adolescent qui veut se consacrer à la musique ?

Ayez pour objectif et pour obsession de progresser, encore et toujours. Ne visez pas la gloire, et ne faites confiance en personne. Juste confiance en vous, et encore, pas trop, la confiance est un auto jugement souvent erroné et dangereux. Ne misez pas sur l’éphémère… Le talent dure, pas votre décolleté, pas votre jeunesse, pas votre séduction, pas les ruses, pas les stratégies, pas les mensonges… soyez droit, travailleur, constant, et respectueux. Le reste… Et surtout soyez discret. Le succès se chargera de faire du bruit à votre place 😉 et finalement soyez heureux. C’est le baromètre. Être heureux.

 

https://www.pedro-alves.com

https://www.instagram.com/dompedroalves/

https://www.facebook.com/dompedroalves/

 

A 20.20 le 8.02.2019 à

LE TRIANON
80 BD DE ROCHECHOUART
75018 PARIS
TÉL. 01 44 92 78 00

RESERVATIONS 10H-13H/15H-18H
TÉL. 01 44 92 78 05

 

 

I commenti sono chiusi.